Station


Production
: Ouvre le Chien Music


A force de déjouer les caprices horaires du Réseau ferré régional entre Nantes et Rennes d’où ils sont originaires, il fallait bien que ces cinq-là volent un peu de leur temps perdu de gare en gare à cette station assise dont ils ont usé les fonds de leur jeans slims à composer sur leurs guitares, les hymnes de leurs conjointes retrouvailles.

STATION donc, afin de faire le pont entre attentes muées en savantes mélodies, référence certaine aussi au Thin Withe Duke, période Golden Years, dont ils portent tous les cinq, la fraîcheur des années d’or. Celles où l’utopie s’enjoint parfois de l’éclat du miroir renvoyé au portrait de Dorian Gray.

Mirror-Mirror pourraient t’ils chanter à l’unisson, reprenant le choral d’Arcade Fire, dont ils écumèrent pendant deux saisons les concerts en France et Outre-Manche. Retour forcé à l’inconfortable station couchée dans les petites gares des districts de Londres et autres cités festivalières, pour toujours revenir sur St Pancras via King’s Road et arpenter sagement Camden, ses boutiques de fringues seventies, sans passer par la case taxi.

C’est avec cette fascination tournée vers l’énergie anglaise, sa légende forgée des trouvailles dont ils se nourrissent tels d’avides orpailleurs, que leur langue s’est heurtée à l’évidence naturelle de l’idiome.

Du temps à attendre donc, tous et tout à la musique, à son alchimie fédératrice revendiquée dans cette intuitive référence qui s’affranchit d’une élégance toute nouvelle.

 

A l’origine, c’est en découvrant ses reprises postées sur Dailymotion pour un projet de théâtre, que le metteur en scène Renaud Cojo a flairé le potentiel des capacités vocales et l’évidence de la présence scénique de Eliott.

« Enrôlé » (dans son propre rôle) par l’artiste, à participer à sa création Et Puis J’ai Demandé à Christian de Jouer L’Intro de Ziggy Stardust, spectacle-performance axé sur la figure du double chez David Bowie, qu’ Eliott a pu forger au rythme de la tournée (plus de cent dates entre 2009 et 2011) son expérience de la scène et son désir de porter en groupe, ses compositions sur la planète Rock’n’Roll.

Aujourd’hui il amène avec lui ses comparses bretons Alex, Iwan, Brieuc et Thibaud dans l’aventure STATION, aidé du complice Cojo, qui apporte au combo sa vision de la performance, empruntant au théâtre d’aujourd’hui la fulgurance de son esthétique. Ce dernier confie à Christian Quermalet (Yann Tiersen, Married Monk) la production du premier CD 3 titres de STATION "I Won’t Be Long".



STATION are :

Eliott Manceau : Lead Vocal, Guitar

Alex Legallet : Guitar

Iwan Benoist : Piano, Keyboards

Brieuc Bohu : Bass

Thibaud Vitré : Drums

 

Booking : olechien@wanadoo.fr

 

CD "I Won't Be Long"

2011. Ouvre Le Chien Music

Lyrics ans Music: Eliott Manceau

Engineered by Yannick Dilly at Nevermind Records (Rennes)

Mixed by Christian Quermalet at Chanasoundz (Lyon)

Artwork : dan dan design

Executive Production : Renaud Cojo for Ouvre Le Chien Music

OLCM/1

 

 


 

 

bande son :


There seems to be an error with the player !



 

video :


JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

STATION - Orpheo'Song (Official Vidéo)
© Ouvre le Chien Music 2012

 


portfolio :

2011. Ouvre Le Chien Music Lyrics ans Music: Eliott Manceau Engineered by Yannick Dilly at Nevermind Records (Rennes) Mixed by Christian Quermalet at Chanasoundz (Lyon) Artwork : dan dan design Executive Production : Renaud Cojo for Ouvre Le Chien Music OLCM/1



Photo : Renaud COJO


Photo : Renaud COJO


Photo : Renaud COJO


Design : DanDan


Design : DanDan